Actualité

"Ma santé 2022", 1 an après : les réalisations en région

Dernière mise à jour :
Date de publication
08/10/2019
Visuel
Ma santé 2022
Accroche
Il y a un an, le Président de la République formulait un constat partagé par tous : notre système de santé est à bout de souffle, et doit être profondément transformé pour s’adapter à l’évolution des attentes et des besoins de santé des professionnels et des patients.
Corps de texte
Contenu

La stratégie "Ma Santé 2022" apporte pour la première fois à ce défi une réponse d’ensemble, en proposant de transformer les organisations pour décloisonner les soins, de déployer des outils numériques performants au service des patients, de rénover profondément le modèle de financement des soins, de refondre la formation initiale des professionnels de santé pour mieux prendre en compte les impératifs de coopération entre métiers et de qualité des soins.

La région Centre-Val de Loire connaît une situation défavorable en termes de démographie des professionnels de santé et notamment des médecins, qui a des répercussions sur l’accès aux soins.

La stratégie ‘‘Ma santé 2022’’, c’est favoriser une meilleure organisation des professionnels de santé en proximité. Cela passe notamment par la création de Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), qui regroupent les professionnels d’un territoire autour de projets communs. L’ARS Centre-Val de Loire a favorisé leur émergence sur notre territoire, en finançant leur création, 12 sont à ce jour constituées. Grâce à l’accord récemment signé entre la Caisse nationale d’Assurance maladie et les représentants des médecins, le financement de ces structures nouvelles et essentielles est désormais pérennisé.

La stratégie ‘‘Ma santé 2022’’, c’est redonner du temps aux médecins pour soigner et faciliter les coopérations entre professions soignantes, avec la création de nouvelles fonctions comme les infirmières en pratique avancée. Ces infirmières, avec une formation supplémentaire et en collaboration avec le médecin, pourront exercer de nouvelles compétences, de soins ou de prescription notamment. Des professionnelles s’engageant dans cette nouvelle voie apportent leur témoignage.

La stratégie ‘‘Ma santé 2022’’, c’est faire de la qualité et de la pertinence des soins le fil rouge de la transformation. La coordination des différents professionnels de santé que rencontre un patient doit se faire de façon plus efficace. Des expérimentations de nouvelles organisations innovantes sont déjà en cours sur le territoire régional : les professionnels de santé concernés en témoignent dans les pages suivantes.

La stratégie ‘‘Ma santé 2022’’, c’est également inscrire notre système de santé dans l’ère du numérique, conformément à la feuille de route pour ‘‘accélérer le virage numérique’’, présentée par Agnès BUZYN, Ministre des Solidarités et de la Santé, en avril dernier. Le recours à la télémédecine est déjà une réalité sur le territoire régional : un focus est fait dans ce dossier sur la ‘‘téléexpertise’’ avec des exemples concrets d’acteurs de terrain sur la rétinographie diabétique.
L’ARS Centre-Val de Loire est résolument engagée pour décliner rapidement et concrètement les mesures du plan ‘‘Ma santé 2022’’, conformément à la feuille de route fixée par le Premier ministre, qui a fait de la région Centre-Val de Loire un ‘‘territoire d’anticipation’’. Avec l’ensemble des acteurs concernés - professionnels de santé, élus locaux, représentants d’usagers, etc - nous entendons continuer à travailler activement et efficacement afin d’apporter des solutions pragmatiques et répondre ainsi aux attentes légitimes des habitants de notre région.

 

Laurent HABERT
Directeur général de l’ARS Centre-Val de Loire

Aller plus loin

Liens utiles