Actualité

La prime de coopération, une valorisation financière

Dernière mise à jour :
Date de publication
08/10/2019
Visuel
Visuel d'illustration
Crédit : Fotolia
Accroche
Pour être éligibles à cette prime, les professionnels délégués doivent être déclarés et enregistrés auprès de l’ARS dans le cadre d’un protocole autorisé, et exercer dans un établissement de santé public.
Corps de texte
Contenu

La prime de coopération, une valorisation financière du renforcement du rôle des paramédicaux

La coopération constitue un véritable levier d’amélioration de l’efficience du système des soins, en accord avec l’évolution des aspirations des professionnels médicaux et paramédicaux. Au sein d’une équipe de soin, elle permet en effet l’évolution de l’exercice et des pratiques professionnelles en s’appuyant sur les compétences de professionnels paramédicaux, pour un parcours de soins optimisé.

Ce renforcement du rôle des professionnels de santé paramédicaux se traduit aujourd’hui par une valorisation financière : le décret et l’arrêté du 6 septembre 2019 fixent ainsi une prime de coopération à destination des professionnels délégués de 100 € bruts mensuels, dès octobre 2019. Pour être éligibles à cette prime, les professionnels délégués doivent être déclarés et  enregistrés auprès de l’ARS dans le cadre d’un protocole autorisé, et exercer dans un établissement de santé public.

 

La procédure : de la création à l'adhésion au protocole de coopération

Visuel protocole coopération

Aller plus loin

Liens utiles