Que recherchez-vous ?

Article

Création d’un site Internet de vente de médicaments

Dernière mise à jour :
Date de publication
12/12/2019
Visuel
Photo d'un écran d'ordinateur
Accroche
Vous êtes pharmacien et vous souhaitez proposer à la vente des médicaments sur Internet (VMI) ? On vous donne la marche à suivre.
Corps de texte
Contenu du bloc éditorial

Qu'est-ce que la vente de médicaments en ligne ? 

Définition de la VMI : activité économique par laquelle le pharmacien propose ou assure à distance et par voie électronique la vente au détail et la dispensation au public des médicaments à usage humain et, à cet effet, fournit des informations de santé en ligne.

Qui peut créer et exploiter un site de vente de médicaments sur Internet (VMI) ?

La création et l’exploitation d’un site de VMI est réservée aux pharmaciens titulaires d’une officine, aux gérants de pharmacie minière ou de pharmacie mutualiste.

Peuvent également exploiter un site de VMI :

  • le pharmacien adjoint ayant reçu délégation,
  • le pharmacien gérant après décès

La cessation d’activité de l’officine de pharmacie entraîne la fermeture de son site Internet.

 

Pour quel type de produit ?

La VMI porte sur tous les médicaments à usage humain, à l’exception de ceux soumis à une prescription médicale obligatoire.

 

L’obtention d’une autorisation

L’activité de VMI est soumise à autorisation. La demande doit être adressée au Directeur général de l’Agence régionale de santé territorialement compétente.
Compter 2 mois de délai d’instruction à réception d’une demande complète.
Penser également à en informer le conseil de l’Ordre des pharmaciens.

Afin de faciliter vos démarches en région Centre-Val de Loire, nous vous invitons à formuler votre demande à l’aide du dossier-type à télécharger.

En cas de reprise d’une officine disposant d’une telle autorisation ou en cas de changement d’un ou plusieurs éléments de l’autorisation initiale, une déclaration est à adresser à l’ARS.

Un formulaire-type de déclaration de modification d’autorisation ou de confirmation d’autorisation vous est proposé en téléchargement.

Tout changement d’un ou de plusieurs éléments de l’autorisation initiale doit faire l'objet d'une déclaration à adresser à l’ARS.