Que recherchez-vous ?

Article

L’aide au maintien

Dernière mise à jour :
Date de publication
12/12/2019
Visuel
Crédit photo : fotolia
Accroche
Vous souhaitez bénéficier d’une aide pour maintenir votre activité dans un territoire manquant d’orthophonistes libéraux ? Le contrat d’aide au maintien des orthophonistes est là pour vous aider.
Corps de texte
Contenu du bloc éditorial

Quels sont les avantages conférés par ce dispositif ?

Vous bénéficiez d'une aide individuelle annuelle d'un montant maximum de 1500 euros sur 3 ans

A cette aide forfaitaire de base s’ajoute une rémunération complémentaire dans le cadre de l’engagement optionnel d’accueil d’un étudiant stagiaire orthophoniste. Le montant de cette aide est de: 150 euros par mois de stage pour un stage à temps plein.

Quelles conditions remplir pour en bénéficier ?

Etre :

  • libéral conventionné
  • installé en zone « très sous dotées »

Quels engagements prendre à la signature du contrat ?

  • Equipement : remplir les conditions permettant de percevoir les aides à l’équipement informatique du cabinet professionnel prévu à l’article 29 de l’avenant 16 ;
  • Exercice :
    • Justifier d’une activité libérale conventionnée réalisée à 50% de son activité dans la zone « très sous-dotée » en ayant un honoraire moyen annuel de plus de 5 000 € sur la zone ;
    • En cas d’exercice individuel, recourir autant que possible à des orthophonistes remplaçants, assurant la continuité des soins en son absence.

A titre optionnel : accueillir et encadrer un étudiant stagiaire orthophoniste pendant la durée de son stage de fin d’études.

Durée de l’engagement ?

3 ans, renouvelable

 

Pour consulter le contrat type-régional d'aide au maintien des orthophonistes libéraux, cliquez ici:

À qui s'adresser ?

Pour tous renseignements complémentaires, contactez directement votre caisse d'Assurance Maladie.

Ce contrat est non cumulable avec les autres contrats incitatifs orthophonistes.

En revanche, les orthophonistes  signataires d’un contrat d’aide à la 1ère installation ou d’un contrat d’aide à l’installation, peuvent, à l’expiration de leur contrat de 5 ans, signer un contrat d’aide au maintien.